Supafuh - 10 ANS TROP TARD | Vinyl & Digital LP

by Supafuh

supported by
/
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.

about

A propos de l'album, par Asphalt :
----------------------------------------------

Déjà 7 clopes dans le cendrier avant d’écrire le moindre mot de ce que je croyais pourtant être mon « article » le plus instinctif.
C’est comme ça que devait commencer ce texte concernant la sortie de l’album de Supafuh « 10 Ans Trop Tard ». Mais vu qu’il y a trois mois que j’ai arrêté de cloper, inutile de vous décrire la durée de gestation de mes élans scribouillards.
Pas de mythologie dans cet album, car en tant qu’observateur privilégié du parcours de Supafuh, je peux assurer que son travail consiste plutôt à révéler l’homme à travers l’artiste et non pas à se cacher derrière cet alter égo.
Avant d’être l’histoire d’un MC, c’est donc l’histoire d’un mec comme aurait dit son ainé Coluche dont il a hérité les rondeurs, cette jovialité humaniste et l’attachement à la bande de potes. L’ayant rencontré à une époque où ces deux platines et sa mixette prenaient la moitié de la superficie de son appart', je me suis demandé dans quel merdier il allait se fourrer quand il m’a dit qu’il allait rapper.
Malgré toutes ces craintes, on sent l’album du mec qui a fait ses classes et qui connait ses classiques en terme de grain, de mix et de direction artistique tout en évitant le syndrome du beatmaker rappeur se sentant obligé d’en faire des caisses. Et c’est exactement là que l’album fait mouche, dans le dosage des ingrédients qui le composent pour en faire un disque sincère, généreux et élégant. En ces temps de racolages sonores auto-tunés, c’est pas dégueu.
La volonté d’être compris fait que le flow n’est pas des plus démonstratifs, L’envie de ne pas tricher rend les paroles plus « raisonnables » et moins spectaculaires. Mais c’est à ce prix là que vous aurez entre les mains un album de parti pris, dense, 10 titres comme à l’époque […], l’œuvre d’un passionné […]
Et puis il y a ceux qui surfent sur la vague et ceux qui creusent leur sillon. Un mec qui sort un album en vinyle en 2010 forcément être de la deuxième catégorie.

Asphalt

credits

released October 20, 2010

Un Disque YO! & BCR-Music

2010, Tous Droits Réservés.

Textes, Rap : Supafuh
Composition, Arrangements : Supafuh
Direction Artistique : Supafuh & Batsudai
Réalisation Additionnelle : Dandy Teru, S'pry & Nai
Prises, Mixage, Post-production : Supafuh au Vintager Studio et Polysonik
Mastering : Blanka @Kasablanka
Design Graphique : Batsudai
Design Graphique additionnel : Ce Con de Chat

Dédicace spéciale à Batsudai, producteur exécutif et instigateur
de ce disque ! Merci à toi mon vieux !

Dédicace toute particulière à Dandy Teru et S'pry : Sans vous, je n'aurai jamais pu y arriver...mes hommages les plus respectueux
!
Merci à vous tous qui écoutez, achetez et relayez les indépendants !
Supafuh.

Management, Contact : supafuh.vintager[a]gmail.com

tags

license

all rights reserved

feeds

feeds for this album, this artist

about

Supafuh France

Bienvenue à vous !
Que je produise ou rappe, j'espère vous toucher et vous faire plaisir ! Je tente au travers de mon œuvre de perpétuer un certain état d'esprit, une couleur sonore claire et élégante. Retrouvez mes albums et EP en Vinyle et Digital, produits de manière 100% indépendante et passionnée !
Merci !
... more

contact / help

Contact Supafuh

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: Supafuh - Trop Tard
Promo 78 / j'ai tué Jacques Brel / et Claude François
J'serai bien né en 68 / d'un pavé et d'Foi
Mais j'suis né / sous Giscard...

Dix Ans Trop Tard

Teenager rêveur / j'bandais a coup d'Neo Geo
Aujourd'hui / émulateurs / ça me prend / trop de GO
Trop blasé / eMule a remplacé / l'Espoir...

Dix Ans Trop Tard

JULIUS ERVING, PETE ROCK, SOLAAR, WU TANG, GANG STARR
On dit / mon Art / Old School pour pas dire / ringard...

Dix Ans Trop Tard

Pas d'mythos / pas d'mitards / mon ghetto / les smicards
Les fins d'droits / ou radiés pour deux jours / d'retard
Pas assez banlieusard...

Dix Ans Trop Tard
Track Name: Supafuh - Sur Terre
Je me définis sur mon beat / comme l'anti-pragmatique
J’ suis rêveur / plein d’éthique / déterminé / pas cynique
Artiste assumé / activiste / ni VRP ni droguiste
Repousser les limites du basique / blaser les fumistes

Faire du son.../ vivre dans l’action
Fournir du bon aux bons / allier la forme et le fond
Faire évoluer l' truc / sans renier la / Zulu Na-tion
Supafuh / Super barjot / j’y crois pour de bon...

Mais voilà... / ça nourrit tout en moi / sauf l’estomac
La réalité m’ rattrape / comme le fisc au Panama
Ca donne des raisons aux raisonnables / de m ’faire la morale
Donne envie / aux chacals / de m’ péter l’ moral

Alors j’avance / coûte que coûte / pour qu' les vrais gars m’écoutent
Encore et encore / ignore mes peurs et mes doutes
Dépoussière mes vinyls / pour changer d’atmosphère
Pour oublier qu’il faudra bien garder / les pieds sur Terre

Ol’Skool comme un B-boy...
Roots / comme Un Rude-boy / le Jazz...
M’inspire les vibes et les basses / les bases et les phases
La tise / j’ m’ en passe quand j’emphase...

Planète / Nineties / Direction New York
Sur la / Platine / Un bon Vieux / Pete Rock
Laidback et Crasse / pas d’Synthés en toc / Les modes changent...
Mais j’ baisse pas mon froc

J’ferai / c ’qui m ’plaît / tant qu’ l’envie me guidera
Reste fair-play / même si c’ son t’ dit rien
Laisse moi faire / et crée plutôt qu' tailler
Moi j’enseignais aux plus jeunes / pendant qu’ toi tu / fumais

On m’avait dit / c’ que tu fais ça sert à qu’ dalle
Tu pèteras la dalle / genre un enfant d’ la balle
Achète un Triton / fait donc du son « laser »  
Supa / redescends les pieds sur Terre
Track Name: Supafuh - Ma Vie, Mon Art
A la recherche d'Instants de Grâce / inondé de son j'mets mes idées en place
S'agit pas juste de s'agiter / pour faire croire à de l'Audace
Mon Art c'est ma Vie / Ma Vie est un Art / J'compose tout sauf un rôle /
J'ai mis mon masque au placard

Mon parcours... / seul mon instinct l'trace
Ma Carrière / j'la laisse aux autres / Elle nourrit leurs fantasmes
Mon Ambition m'appartient... / Peu Importe c'qu'on en pense
On part court dans cette course / à confondre caractère et sarcasmes

Guidé par la passion qui m'anime...
J'suis nul en biz...et un mec bien / tous sont unamines
Mes premiers émois Hiphop / j'garde en tête
Solaar, Premier, Pete Rock et moi / Formions un quartet

Pendant qu'mes potes / à 19 piges ivres de jeunesse
En faisant des tonnes... / moi j'en faisais des caisses!
Naguère fumiste / j'apprenais l'Art de la Discipline
J'trouvais dans c'qui frappe / d'quoi combler l'Affect et l'Spleen

Avec moi-même / j'suis en accord / avec le biz / j'suis pas raccord
J'taffe que mes beats / et mes accords / pas d'numéro d'acteur
A l'heure ou l'buzz / joue les dictateurs / j'révise mes bases
Avec l'Artiste que j'réalise / j'tente de faire corps

J'donne ma vie à mon Art / s'il m'émancipe du médiocre
J'déteste la fénéantise / si j'la détecte...j'bloque
Le HipHop... / réclame un cerveau et un coeur
Un niveau d'Ethique et d'Labeur / 4 piliers fondateurs...
Avant d'espérer faire son beurre...

...Enfin... / c'est ce que j' crois... / et ce que j'défends
J'suis ni un Père... / ni un Enfant... / et j'n'attends...
Quand j'fais mes choix / ni validation / ni assentiment

Assidument / assimile ma Vie, mon Art / dans toutes leurs facettes
Du respect des autres... / au maniement d'une mixette
Aucune leçon a donner / certes / mais encore moins à recevoir
Mes points forts sont dans mes textes / et mes faibles dans leurs tiroirs
Track Name: Supafuh - Années Solaires Part I
Je suis ce…Supafuh qui voudrait juste s'amuser
Ce mec…chelou au style Phatt : chanmé
Old Skool / Jazzy / Soul ou même reggae
Et les années bissextiles, un violon sauce Rap français
Yé J'arrive jamais à décrocher des nineties
Mes sixties, Dream Team quatre-vingt douze
Mon Woodstock, ma période hippies, Love and peace,
J'suis Has been…aussi à l'ouest que Mr Bean

Navigue dans mes souvenirs paisible et calme
Grâce à…Batsudai j'oublie mon vague à l'âme
Game NBA JAM , everyday,
Le HipHop en nous résonnait… en était le résumé
A l’époque sans soucis, un rien nous faisait marrer
On squattait l'un chez l'autre, on ne dormait jamais
On vivait dans notre monde que peu de gens comprenaient

A l'infini on kiffait d'inventer des scénarii
Le bahut devenait le théâtre de notre imagi-
Nation...improbables machinations
Pour détourner les bulletins éviter l'humiliation
Des heures interminables à rouiller en Latin
Des notes bien minables redoublement latent
On sèche cours de maths dirigés par un tyran
Imitations ringardes j'voulais me rendre attirant

Tant d'années à fantasmer les US à la télé
Devenaient réels à travers vinyles et fringues
Importées, important au lycée, pour certains
De craner avec des Nike jamais arrivées....
En France / enfance / en bout d'course / j'commence
A tout analyser, Batsu lui sait banaliser,
Quand je ressens le besoin de me ressourcer
Je repense à ce passé où tout était frais

Outro
Ashlyn Gere, LA GEAR, Street Fighter 2
Attaque aerienne à proscrire
Matt Houston, Allan Houston
All day long playground, NBA Showdown
Scratch, biatch, baywatch, catch
Splash*! Saut de l'ange barge de mon armoire
Gang Starr, All-Star mais surtout les tocards
Turbo Street fighter et Prince de Bel air
Tournoi de fuh, player one, je prends le gagnant
Mauvais perdants, l'ordinateur triche éhontément
Maillot Replica, Roger Fuca, Busta Rhymes
Woo Hah!...

Face à la mort...Hardcore!
Prise Henri 4, d'l'alligator, C'est Portnawak!
Slam dunk! yé! 3.6 dans ta face
On a trop la classe...sur panneaux rabaissés!
Megadrive bidouillée,
Pour les jeux japonais
Adaptateur foireux
Mode 7 saccadé
Primo, Tecmo, Rocco, Mario...Iuzzolino!
Street Fighter Zero
Killa Bees, Refugees
Batsu lui diggue et moi j'produis
Des bombes boom boom bap phatt
HipHop Shit...nous v'la déja en 97!
Track Name: Supafuh - Années Solaires Part II
Ce jour au matin, comme une lubie ou
je décidai de créer mon lobby fou?
Anti faculté, bridait mes facultés
Sécher la fac alité devenait une fatalité

Fatale idée, de n'écouter que mon cœur
La musicalité m'attirait comme une odeur
Musique de qualité me donnait de l'ardeur...
La mise de quelques deniers me poussait au labeur

Cette époque pas si lointaine me revient
Je me revois si jeune dans la tête soudain
En quête d'action, j'attaque sillons
Tatillon si on se moquait de la nation...zulu

Sans artifice et sans aucun vice
L'art m'enlace la solitude m'angoisse
De plus en plus phatt, de plus en plus phatt
En une décennie je passais des platines au Mic


Couplet 2 (16 mesures)

Rhymes, Beats & Life 20 heures par jour
Intermittent du chômage, pas TUPAC SHAKUR
Thug life...certains la simulait
Échapper au no life en vérité les stimulait

Chacun cherche le bonheur ou il peut
Le HipHop m'a entrainé sur des chemins sinueux
Sirupeux , t'inquiètes, je ne deviendrai pas
Sur le beat nostalgique , c'est notre zik qui veut ça

Je suis en retard...mon unité est l'année solaire
De mesure...la rature comme mon ainé SOLAAR
Je recherche la lumière... non la luxure sur...
J'ai l'air d'un raptor a l'heure ou les rappeurs jouent les raclures

Dinosaure au pays des inodores idiots
Minots a tort se prennent pour des Minotaures, YO!
Bombent le torse pour se forger une écorce mais
Oublient que seules les racines donnent de la force
Les années solaires


Mon unité est l'année solaire
Le temps mon abécédaire
Mes paradis perdus coulent dans mes artères...
Mes années solaires

Mon unité est l'année solaire
Le temps mon abécédaire
Mes paradis perdus coulent dans mes artères...
...Taillé dans la pierre...Mes années solaires
Track Name: Supafuh - Nos Limites
Intelligence / mère de l'élégance
Alliée précieuse / de / la / connaissance
Amie fidèle / du sens critique / tellement important
En théorie / car en pratique / frein à l'épanouissement
L'Homme cérébral / ou érudit / finit en dépression
Devant tant / d'incivisme / et de bêtise / à profusion
Retour des religions / sous perfusion
Libéralisme et dogme / s'accordent / au diapason

Alter-Mondialiste / récupérés / Beatniks / d'occasion / fatigués
Révolutionnaires / branchés...écolos sur Mac / polluent la planète
Génération / black / blanc /beur... / mais rien dans la tête
Effrayant... / pour moi on fonce / droit dans l'mur,
Le distrayant / et l'attrayant / ont supplanté la culture
Doucereuse dictature
Mais qui s'en soucie vraiment?
Aucune Limite / dans ce monde cruel / inintelligent

Refrain x 2

Élégance / fille d'intelligence
Disciple agile / de / l'impertinence
Ennemie habile / du monde et de sa / déchéance
Ingrédient subtil / contre l'intolérance
Par delà les limites / au dessus des convenances
Défiant la / médiocrité / sa / déloyale / concurrence
Contre la facilité / et son accoutumance
Résistance / symbolique / mais préférable au silence

En carence / d'élégance / la dignité vacille
L'esprit Humain / bafoue / toute prérogative
L’Homme en pleine / défaillance / oublie tout état civil
Défait ses alliances / pour de menues pacotilles
J'assiste alors / tous les jours / très / troublé
A cette cruauté inique / cyniquement orchestrée
Soit disant / normale / en terme de modernité
Archaïque / est celui / qui refuse / de / l'accepter
Sous la plage des pavés / dépravés soixante-huitards
Gauchos richards / délogent les smicards/ des quartiers populaires
Le prolétaire est vulgaire / deviendra banlieusard
Les nouveaux serfs / sont les traitres / libéraux-libertaires
Par le passé la société / s'était dotée de valeurs / sensées dénoter chez l'Homme
Sa faculté de s'affranchir et de lutter
Que sont devenues les utopies / de mercantiles slogans
Aucune limite / dans ce monde vil / inélégant


Pour être heureux / refusons de nous instruire
Accédons au paradis artificiel / la société du Désir
C'est un piège...
Choisissons de jouir / refusons ce qui brime notre /
Ignorance volontaire / notre égoisme communautaire
Consommons... / vendons nos âmes mes frères!!!
Non !

J'abrège ces thèses / taxées de pessimisme
Par ce demi-seize / aux accents / philosophiques
L'intelligence n'est pas seulement / académique
L'élégance / réside / dans son usage éthique
Au commerce / équitable / grand écart / idéologique
J'ajoute / l'individualisme / déon-tologique
Quelques grammes de finesse... / Ou connait la suite
...Fixons les limites
Track Name: Supafuh - Au Feeling
Trop souvent négatif et bien peu objectif
Je deviens acide au lieu d'être intuitif
J'aime l'imaginatif pas la critique systématique
J'gamberge trop j'm'en collerais des baffes

Taffe sérieusement depuis tellement longtemps
Que j'oublie surement et lentement l'amusement
Ma muse ment quand elle réclame assidument
Son amant, l'Ego, qu'elle aguiche si souvent

Des que l'on parle de son, les fantaisies sont de sortie
Toujours les mêmes questions, des journaleux jusqu'aux MC
Débats d'idées reçues... à n'en plus finir
A n'en plus finir, a n'en plus finir...

Éthique éthique, Musique Musique
Surtout la faire, la vivre et la fermer puisqu’
Uniforme ça devient ...ridicule ça devient
Sonnerie de phone ça devient et les modes ça revient

Rien ne m'empêchera de kiffer de kicker New New-yorkais
Ni les crêtes, le dirty, le slam ou la pop de nantis
De poser mon flow, au feeling, comme dirait mon Nantais
On fait du HipHop ! : Pas d'la variété

Refrain

Au feeling, au feeling un Hymne à l'ancienne
Met en somme...dans ma Musique le naturel
Dans nos vies on s'met en scène, certains même carburent au TRANXENE
PUMPKIN en a fait des poèmes

Je suis haut...niveau des étoiles
Jamais de came, de BECKHAM, ni de pouffiasses en webcam
Fume le style comme d'autres la weed
J'ai l'oreille de mon team plus que l'oeil du tigre
D'APOLLO CREED

Dès que l'on parle de HipHop les clichés sont de la partie
C'est reparti, faut faire ses preuves et preuve de répartie
Facilité, c'est ainsi qu' le Feeling est vu ici
De rue ou intello seul choix du MC mais...

Rien ne m'empêchera de kicker comme dans l'antiquité
Ni Hype, Ni Buzz, ni la street crédibilité
De poser mon flow, au feeling, comme dirait le Lyonnais
On fait du HipHop : en toute simplicité

Refrain
Track Name: Supafuh - Brut [LP Version]
Age : 3-0 / Poids : 120 kilos,
10 piges de compo, j'ai mis la barre haut...
Accro au boulot...
l'idée d'poser m'a mis le barreau

EP mythique en 8 gros titres je m'offre à vous
Proclamé légendaire par 1 seul type super fou
J'aurai tout fait pour cette musique poum poum tack
Même étouffer dans une cabine à poser Leads backs,

Laidback...lumière black, stylo BIC
Boisson exotique chimique pour défier l'trac(k)
Déjà les tics de MC, réglage de M-I-C,
S'PRY éthique, exige de moi l'niveau N-Y-C

...m'a toujours inspiré...
Ainsi qu'le POSSE 501 et IAM époque toile cirée
Helly Hansen en featuring avec le TANG WU
Le Rap FR savait y faire ne bandait pas mou

Les scratches,les loops tournaient comme des rotors
Les basses bounçaient, en France...ça faisait disque d'or
...Marché du disque dort,
Supa en renfort...Le HipHop est de retour

Cuts + "ViBe"

Ok...prendre des risques, repartir de zéro
En production j'ai la maitrise, j'm'attaque au micro
Adrénaline tout à apprendre hausser le niveau
Dosage subtil entre l'humilité et l'égo

Flying sax et beats Phatt j'suis dans mon élément
Élégant,pour dire ... j'avoue je mets des gants
Conformiste est l'insulte, autant que dans un clip une pute
J'veux dépasser les limites, mais rester brut

Mes seules bannières sont L'Art et la Manière tu le sais
Mes seul critères sont le plaisir et la qualité
Arrête de simuler postures et attitude blasées
Revenir aux bases d'une culture n'est pas s'enliser c'est Rester Brut
....

B comme : Basses bavent Breakbeat Boom Bap brassent
Biz blase métastase les bases
R comme : Rectitude, bouscule tes habitudes, réel et radical,
c'est du rec-di pas des attitudes
U comme : Unité, dans le travail et la qualité,
Utopie que celle du HipHop, je l'ai pas inventé
T comme : Tracks tabassent laissent mentale trace, traverses tes tripes
Trop tard...c'est le coup de grâce
Track Name: Supafuh - Fumiste [Jazz Mix]
Je me pointe pour la place, m'acclimate à l'espace
Du moins j'essaie, j'me sens un peu à la masse
Avant mon entrée...tout le monde était loquace
On mate ma face...comme si j'arrivais de Mars
Petit tour de table et banalités d'usage
Une bande de gros nases se proclament les sages
L'autorité en vigueur, pourtant sans vigueur apparente
Se prend pour les dominants de manière condescendante
Ça parle de concepts infects et bizarres
D'affect pour la boîte, d'un salaire dérisoire
D'éthique merdique calibrée pour le médiatique
Rien à foutre...j'ai juste besoin de fric


Les murs...sont posés là...pour que je les rase
Depuis le lycée...je saisis toute occase
Toute opportunité...de me faire oublier
Fumiste! la mise au placard me fait rêver!
Le monde du travail est comme un hôtel de passe
Les clients payent et c'est le mac qui ramasse, moi
Je récupère les miettes tout en perdant mon temps
Je dors de moins en moins pour vivre à 100%
Des années de taf, si t'es trop bon, trop con
Trop long , épuisé par les interminables réunions
La pression, la carotte, le bâton, la langue de bois
Vire moi ou ma thune...mais putain ferme-là!

A la machine le sbire choisit son café sans sucre
L'ironie c'est que c'est lui la machine à casser du sucre
Il angoisse car...il s'évertue à devenir
Petit chef sans classe au médiocre avenir
Prêt à tout pour gravir plus vite les échelons
Ce nase est un as pas si nase narcisse nazillon
Il est mon ami le lundi...faux-jeton
Mais me descendra le mardi devant les patrons
Intérim, boulot ou je trime pour quelques centimes
Manager refoulé qui n'ose pas faire son comin'
Out avide de prime et de frime ce primate
Me parle de tuning... bim! j'm'imagine lui coller une droite!
Track Name: Supafuh - Jamais Trop Tard
Supa F-U-H / Vis le Double H/
Depuis qu' Jordan jouait la finale / et moi a Golden Axe
J'kicke sans états d'âme / tous mes états d'âme /
Damned/ j'carbure qu'aux sons / qu'ont un supplément d'âme
Dix Ans Trop Tard s'termine / mon EP claque /
M'autorise un peu de frime / gars / c'est moi qui raque
Dix piges à encaisser des patrons / tout sauf des chèques /
Ici c'est chez moi / donc pas d'salamaleks

J'rappe / tout c'que j'ai en tête / dans l'immédiat
Mes basses grésillent / dans tes enceintes multimédia
Construis ma légende / sans jouer les idiots /
Mets sur beat phatt / mes kiffs / et mes idéaux
Mes idées hautes sur l'Homme / relativisées /
Difficile de croire / dans celui qui passe son temps / à tout carboniser
Déstabilisé... / Parfois j'me sens réactionnaire / comme ceux qu'j'taille à L'Elysée

J'regarde c'qui s'passe / c'qui brasse / et qui passera
Les pseudos nouvelles danses / les attitudes de caillera
Les godasses fluo / le spam un fléau /
Ton soda en geyser / care-le toi en bas du dos

J'ai la chauffe Laron / Dialect(e) de G-A-S
J'largue mes nevroses / j' suis pas un social C-A-S
Le HipHop m'emporte / au d'la des fadaises
Compose / d'la zik / même si j'sais pas écrire un / Fa Dièse

La Variète s'invite / dans l'Rap / trop souvent à mon gout
Attends-toi / au duo Nikemouk / MICHEL SARDOU
Les Slammeurs s'réclament de BREL / très TELERAMA
Les 3/4 sont des brelles / nous fourguent / du mauvais Rap / A Capella

J'en ai marre / j'en ai marre / d'éponger la connerie
Échange deux DIEUDO / contre un COLUCCI
Société lisse / retouchée au PHOTOSHOP
M'emmerde aussi fort / qu' mes caisses claires /s'entrechoquent
J'ressens les choses à fleur de peau / j'suis un Artiste
Et retranscris / Comme un autiste / mon petit prisme /
C'que je vois au travers / j'en fais des vers / tristes ou satiriques
Le parti pris / est égocentrique...

Alors j'y vais / jamais trop tard / pour s'affirmer
Peu importe le temps / qu'il faut pour s'affiner
Dix ans trop tard / Mon EP / mon Écrin Personnel
BATSUDAI / t'es Opé / Laisse parler le vinyle...



Dix Ans Trop Tard s'termine / Mon Ep tape /

Dix Ans Trop Tard s'termine / Mon Ep frappe /

Dix Ans Trop Tard s'termine / Mon Ep claque /

Dix Ans Trop Tard s'termine / Mon Ep marque /
J'm'autorise un peu d' frime gars / c'est moi qui raque